Mots, et maux, émotions

L'inspiration au bout des doigts, les mots au fil de la vie

24 mai 2006

Myriel -20-

*La sylphe était revenue. Elle tournait autour de Myriel, mais celle-ci ne l’avait pas remarqué. Elle avait tellement l’habitude de les voir voleter près d’elle depuis son enfance qu’elle n’y faisait plus attention. La sylphe, être immatériel, Fille du Vent semblable a une brise d’été, ne signala pas sa présence, ressentant le trouble de la jeune femme. Myriel était assise près de son arbre, ce chêne qui l’avait vu naître et auprès duquel elle s’endormait chaque soir. Inconsciente de la présence invisible de la sylphe, elle se mit à murmurer, s’adressant à ce chêne, confident discret, compagnon de toujours.*

J’ai peur tu sais.. J’ai peur. J’ai peur de faillir au dernier moment. J’ai peur que mon bras ne tremble à l’instant de passer à l’acte. J’ai peur de voir quelqu’un que j’aime au bout de mes flèches... Je n’ai pas de doute, juste cette peur..

Je ne suis pas rôdeur, je n’ai pas en mes veines la sève de Lugh et j’ai rarement ressenti en moi Sa colère. Je n’ai pas appris à faire abstraction de ce qu’il y a en moi...

Je ne suis qu’une simple Oratrice, qui a toujours mieux su se battre avec ses mots qu’avec ses armes.. Je n’ai que 17 ans, encore une enfant pour certains, une jeune femme pour d’autres... Un être humain, avec un cœur et des sentiments... Il y a de par le monde des gens que j’aime et que je respecte bien qu’ils ne soient pas druides... Tin ma Tite Puce adorée, qui a allumé en moi le désir être mère. Elle n’a que 6 ans et devrais avoir la vie devant elle... Eloa la douce et gentille fille de Phagein... Julyane ma tendre amie.. et.. Elson...

J’ai toujours su qu’un jour je devrais leur dire adieu... J’ai toujours su que l’Haruspice et son Jugement sur l’humanité arrivaient.. Peut être me suis je cachée la vérité ? Mais je pensais avoir du temps.. je voyais ce jour si loin...

Et il est là, si proche que maintenant ce n’est plus qu’une question d’heures...

*Myriel lève les yeux vers le chêne, puis,  pose son front contre l’écorce de l’arbre*

Aides moi, toi qui est la force et la sagesse, a trouver le courage en moi. Toi qui sais depuis toujours combien je suis dévouée aux Esprits, aides moi à endurcir mon cœur contre les ennemis de la Nature. Lugh doit parler à travers moi, je dois accomplir sa volonté.

Je ne dois pas faiblir... Mes frères comptent sur moi.. Je dois faire cet ultime sacrifice pour le bonheur de Titania.. ma Maman Nature...

Pour Son bonheur, pour tout ce qu’Elle m’a donné, pour la vie qu’Elle m’a offert, pour voir enfin naître ce rêve, cette renaissance de la Nature, pour lequel j’ai tant prié avec mes frères et sœurs, je dois le faire.. je le ferais...

Une sylphe indiscrète

Posté par Tylymymy à 09:21 - la 4eme prophétie - Un petit mot [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Vos paroles

un truc à dire